Accomplissement d’une femme qui devient maman

Cet article participe à l’événement inter-blogueurs « L’accomplissement d’une femme qui devient maman » organisés par Marina du blog mampreneuresduweb.com

J’ai choisi de participer à cet événement inter-blogueurs, car j’apprécie beaucoup la thématique du blog Mampreneures du web. D’ailleurs, je vous recommande vivement de lire l’article qui traite sur un sujet qui me tient particulièrement à cœur sur la manière de concilier le travail et les enfants : « Devenir maman entrepreneure : 5 bonnes raisons ».

C’est une occasion également de donner la parole à la maman que je suis avec mes qualités, mes défauts, mes doutes. Je ne suis pas devenue maman du jour au lendemain. Ce sont mes enfants qui m’ont aidée à le devenir.

Épanouissement Maman

Ce qui a changé dans ma vie en devenant maman.

En réalité, tout ! Quand j’étais enceinte de mon premier enfant, ma fille, il y a 22 ans, je n’étais pas préparée à subir un tel bouleversement dans ma vie. Au total, il y a eu trois grossesses, 3 enfants, d’abord ma fille et ensuite mes 2 fils. Il y a eu un intervalle d’un peu plus de 4 ans entre chaque naissance. Du jour au lendemain, je devenais responsable de mon enfant et il dépendait totalement de moi. J’étais réellement effrayée par cela. Bien sûr, j’avais 9 mois de grossesse pour m’y préparer et de m’en faire une idée de la responsabilité. Il n’en demeure pas moins, quand la frimousse a pointé le bout de son nez, j’ai vraiment ressenti la responsabilité et le devoir comme un fardeau insurmontable. Heureusement, dans cette aventure nouvelle et pleine de défis, j’avais un allié de taille, mon mari. Nous étions deux dans ce défi familial, riche en surprises. Et je peux vous dire qu’au fur et à mesure, de la venue de mes 3 enfants, ma vision n’a eu de cesse de changer.

Changement de vision !

Ma vision a changé au fur et à mesure de la venue de mes enfants. Celle qui m’a le plus marquée, c’était de m’assurer de leur confort.

Je me sentais comme investie d’une nouvelle mission. Tout d’un coup, les doutes s’envolaient et je devenais plus forte. Enfin, ça se passait bien sûr dans ma tête. En réalité, je prenais sur moi. J’ai inconsciemment créé un idéal de maman. J’ai suivi le schéma que je m’étais suggéré. Avec le recul, je me rends compte que je ne me suis pas toujours facilité la tâche. La faute à l’injonction sociétale, les livres, les avis souvent bienveillants, parfois maladroits de l’entourage !

C’est à travers mes enfants que j’ai observé les éléments extérieurs d’une autre manière. Notamment par leurs premiers gazouillis et en prononçant leurs premiers mots. Observer le monde à travers leurs yeux et garder comme objectif leur épanouissement ont été finalement les meilleures choses que j’ai réalisées pour eux. Le temps est en quelque sorte suspendu. Je les fortifiais par les comptines que je leur racontais. Je leur montrais mon amour, ma tendresse en jouant avec eux. Carlos, mon mari n’était jamais bien loin pour s’émerveiller avec moi de nos enfants. Ensemble, nous continuons à leur montrer le chemin à travers nos décisions, nos choix. Et les changements qui s’opèrent dans notre vie personnellement.

Entreprendre des changements

J’ai entrepris de nombreux changements à la venue de mes enfants.
En plus du congé de maternité qui correspond tout de même à 15 semaines (en Belgique), j’ai pris le parti de rallonger quelque peu ce congé pour :

  1. Profiter de la frimousse de chacun de mes enfants.
  2. Goûter à la douceur de vivre lentement grâce à leur naissance.
  3. Réfléchir sur ma vie professionnelle et personnelle.

Chacun de mes enfants, en fonction de leur caractère, m’a fait ressentir qu’ils avaient besoin de moi. Ou bien, peut-être l’inverse, j’avais ce besoin d’être auprès d’eux. Je n’ai jamais regretté mon choix de ralentir. J’assume d’avoir mis un temps ma vie professionnelle et personnelle, à l’arrêt. C’était tout simplement juste et plein de bon sens de rester le plus de temps avec eux. Je ressentais vraiment ce besoin urgent et intrinsèque de m’occuper d’eux, de mieux les connaitre, de les voir grandir. J’ai essayé de trouver mon équilibre ! Pas facile ! De nombreuses fois, je me suis sentie mal d’être reléguée en tant que mère au foyer ! J’ai détesté cela !

Une personnalité qui change !

Au fil du temps et en fonction de la venue de mes enfants, mon caractère s’est modulé, a changé et s’est façonné. Surprenant !

La première idée qui me vient à l’esprit, c’est louve. Je me suis transformée en maman louve. Excepté mon mari, c’était très compliqué pour moi de laisser une personne s’en occuper. Tant qu’ils étaient totalement dépendants du garde-manger (les premiers mois, nourris au lait maternel). Je ne supportais pas l’odeur des personnes sur mes enfants. Avec le recul, maintenant cela me paraît curieux, mais ce sont certainement l’instinct de survie et le désir de protection qui ont pris le dessus.

De nature anxieuse, je dois avouer que la venue de mes enfants n’a fait qu’amplifier cet aspect-la. Évidemment, les doutes et les remises en question sont arrivés aussi. Je me penchais sur des ouvrages, je me suis abonné à un magazine traitant sur le sujet des parents-enfants. Cela me permettait d’avoir des ressources extérieures à mon entourage afin d’y chercher des réponses au sujet de mon changement. Pour finir, est-ce que je faisais bien comme ceci ou comme cela ? Dans ces moments-là, j’ai essayé de faire au mieux.

la perception du travail qui change

Le rapport au travail a changé complètement à l’arrivée de mes enfants. Pour être honnête, j’oscillais soit à reprendre une vie sociale, donc professionnelle. Et être mère au foyer et prendre sur moi la charge familiale. Être partagée ainsi était un sentiment déchirant. Choisir était une option insupportable.

Et puis, le choix s’est imposé de lui-même. Réduire mes prestations de travail jusqu’à ce que chacun de mes enfants se sente suffisamment bien pour les laisser soit à la crèche soit en maternelle. C’est surtout avec la venue de mon 3e enfant que j’ai décidé d’arrêter de travailler pour me consacrer à la famille et ce durant 3 ans.

Ensuite, ce n’était pas tellement l’envie de changer de métier qui me taraudait l’esprit, mais plutôt mieux le moduler pour que cela coïncide avec ma vie de famille. Donc, j’ai cherché des fonctions qui correspondaient à ma réalité. J’ai pu le réaliser en fonction de l’âge de mes enfants.

Concilier la vie de famille avec une vie personnelle épanouissante.

De nos jours, c’est devenu primordial d’arriver à combiner les deux. Par rapport à mon vécu et selon mon ressenti, la maternité est à la fois belle et complexe. Tout s’est reposé sur mes épaules et c’était une charge pas toujours évidente à porter. C’est une expérience qui vaut la peine d’être vécue. Et je reconnais que cela n’a pas toujours été facile à vivre.

Réussir, la combinaison à mener de front vie professionnelle et vie privée épanouissante sont possible. Cela requiert une sacrée dose d’organisation et d’entreprendre des choix pour se libérer de toutes contraintes sociétales.

En ce moment, je suis occupée à le réaliser en choisissant un domaine d’activité qui me passionne et correspond mieux à ma personnalité. Qui me laisse du temps pour acquérir d’autres connaissances (c’est entre autres le but de ce blog). Pour être mieux présente, et avoir des moments de qualité dans mon couple, et avec mes enfants.

Maman accomplie

Et pour vous !

C’est possible de mener cela de front. Notamment, en réalisant une réflexion et une préparation sur votre projet.

— Vous profitez, de votre lieu de vie pour y aménager un espace de travail comme vous l’imaginez.
— Vous disposez de votre temps pour créer votre emploi sur mesure.
— En tant que commerçante, vous disposez d’une boutique en ligne qui sera votre alliée au quotidien.
— Vous tenez un blog où vos compétences et votre plus-value seront mises en avant.

Ce temps qui se libère, vous l’accordez à vous-même. Qui vous permettra de vous épanouir personnellement sans devoir réaliser des choix.

C’est ainsi que vous construisez votre propre définition du travail, à votre image en accord avec vos valeurs.

Si vous avez aimé l'article, vous êtes libre de le partager :)

Laisser un commentaire

Vous êtes libre de recevoir gratuitement le livre «Lancez votre boutique en ligne»