Effets de l’e-commerce mondial et européen

Se lancer dans le marché dans l’e-commerce, est-ce un gage de durabilité ? Est-ce le cas aussi pour vous, les indépendants qui œuvraient dans le secteur du commerce ou dans un autre secteur en contact avec de la clientèle. L’e-commerce induit-il des changements de comportement chez les clients et quel effet peut-il provoquer chez les clients ?

L’e-commerce a considérablement façonné et changé nos comportements de manière générale. D’autant plus, que le développement de ce secteur provoque également des modes de consommations différents et a des effets sur les clients de manière générale. Ce secteur est en pleine expansion. Il crée de la compétitivité au sein des entreprises et provoque une certaine stimulation dans l’innovation. Tous les secteurs d’activités peuvent être concernés par ses effets. Ces mêmes secteurs peuvent également contribuer à une nouvelle forme de croissance économique.

Internet Ecommercie Mondial et Européen

L’effet mondial de l’e-commerce 

Il faut retenir qu’à partir du moment où l’e-commerce est à une échelle mondiale, il n’y a pour ainsi dire plus de frontière et nous pouvons remercier l’évolution rapide de la technologie informatique. Les effets ne se sont pas fait attendre sur la manière de consommer chez les internautes (les clients). Et dans sa globalité a entraîné une évolution économique. Il n’y a plus la barrière de la frontière pour plonger dans l’e-commerce.

Nous avons à notre disposition différents gadgets informatiques, tels que les pc, les smartphones, les tablettes. Et ceux-ci facilitent grandement les achats sur internet. En somme, nous possédons dans notre poche, un magasin mondial portatif que nous ouvrons quand nous le souhaitons. Nous oscillons et basculons selon notre humeur de la réalité pour nous plonger dans le virtuel et combler nos envies.

Où en est l’e-commerce mondial au niveau de ses transactions ? Comment, vous, indépendants pouvez réagir face à ce constat ? Voici ce que j’ai trouvé, à la suite de mes recherches. D’après les chiffres de 2015, nous en sommes à 2 048,786 milliards € (ou 2,273 milliards US $), soit une croissance de +19,9 % par rapport à 2014.

Selon ce rapport, l’Asie-Pacifique occupe une place très importante, à elle seule, elle représente 46,50 % du marché de l’e-commerce. Ensuite l’Amérique du Nord qui prend 28,34 % de sa part. Quant à l’Europe, elle se retrouve 3e, sur le marché de l’e-commerce avec 22,22 %. Et le reste du monde ne prend que 3 % du marché.

Nous pouvons donc déduire que c’est très bon signe. Qu’il y a encore beaucoup de possibilités pour y rentrer afin de contenter de nombreux clients. Il faut également savoir que cela à un effet sur le comportement d’achat des clients. À savoir qu’ils sont nombreux, à plutôt privilégier des achats en ligne dans leur pays qu’en dehors de celui-ci. Et cela est dû notamment au coût que cela engendre quand le colis vient de loin. Donc, vous voyez que cela reste intéressant d’envisager d’avoir une boutique en ligne (lire aussi : Je ne veux pas d’une boutique en ligne!).

L’effet européen de l’e-commerce

Comment se comporte donc le marché de l’e-commerce en Europe ? Et quel effet cela induit-il dans le comportement des clients ?

Selon ce même rapport, les perspectives sont relativement bonnes en Europe et continuent de croître. L’Europe occidentale occupe 55,5 % des parts de ce marché. Elle est suivie par l’Europe Centrale avec 19,7 %. L’Europe du Sud occupe la 3e place avec ses 11,2 %. Et vient ensuite l’Europe du nord avec 8,2 % et en dernier l’Europe de l’Est prend les 5,4 % restants. Cela vous donne une indication de la bonne santé de l’e-commerce. Cela vous réconforte, dans le fait de pouvoir également tenter votre chance pour parvenir à votre transition dans ce secteur où tout est encore possible.

Se lancer en connaissance de cause

Vous savez maintenant qu’il est temps de se positionner. Que faire un plongeon dans l’e-commerce ne se réalise pas de manière aveugle. Qu’il s’agit d’un canal supplémentaire que vous pouvez utiliser de manière adéquate et judicieuse. D’autant plus que, suivant le secteur dans lequel vous êtes positionnés et suivant les produits qui sont proposés, vous allez l’utiliser différemment. En réalité, la progression de l’e-commerce dépend aussi du produit et de ce qu’il représente aux yeux des clients, soit il s’agit d’un produit numérique (non palpable), soit il s’agit d’un produit physique. 

Produire un effet séduisant !

Vous, à votre échelle, vous pouvez contribuer de manière positive à l’essor de l’e-commerce.

  • En offrant un caractère unique et une authenticité de votre boutique en ligne ;
  • En partageant vos valeurs sur votre boutique en ligne ;
  • En fédérant une clientèle qui vous suit pour ce que vous êtes ;
  • En mettant en avant votre expertise et par la plus-value que vous représentez et présentez. 

Se mettre en action !

  • Vous suscitez une émotion par l’effet de surprise que vous créez. 
  • Vous augmentez le plaisir d’achat par la confiance que vous transmettez.

Vous contribuez à rendre l’e-commerce plus humain parce que vous partez à la conquête et vous êtes au cœur et plus proche de vos clients.

Sa croissance est inévitable, ce n’est plus de la théorie plus de la science-fonction. Restons justes nous-mêmes et contribuons ensemble positivement.

Source : https://ecommerce-europe.eu/

Si vous avez aimé l'article, vous êtes libre de le partager :)
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Laisser un commentaire

Vous êtes libre de recevoir gratuitement le livre «Lancez votre boutique en ligne»